Courrier à M. Le Prefet sur "Main dans la Main" et la Médiation de Rue (11 Jan 2009)

Publié le par CCIE

Voici une copie du courrier adréssé à M. Le Prefet, qui n'a pas répondu à notre première lettre du 12 Décembre.
Ce nouveau courrier concerne l'expulsion Rue St Jean de l'Association "Main dans la Main" et la pérennité du dispositif "Médiation de Rue" assuré par l'association "CASA".

Nous n'avons pas reçu de réponse à ce courrier.

Monsieur le Préfet, Madame la Sous Préfète,


Nous n'avons pas reçu de réponse à notre courrier du 12 Décembre 2008 qui vous interrogeait sur  l'expulsion manu militari de l'association  'Main dans Main' (portant le projet 'PHARE' visant les jeunes en errance de moins de 30 ans) de la maison vouée à la démolition qu'elle occupait certes illicitement mais pacifiquement rue St Jean - AVIGNON.


1) Nous tenons à porter à votre connaissance les faits suivants concernant le dispositif 'HALTE DE NUIT' :

Dans le communiqué joint à notre lettre du 12 nous posions la question :

La décision d'installer la 'Halte de Nuit' dans les locaux de l'accueil de jour du Secours Catholique n'était elle pas une solution par défaut ?

Les faits semblent malheureusement le confirmer :

Nous avons appris que dans cette période de grand froid, le dispositif est saturé avec 15 Sans Abri chaque nuit dont 5 dorment  à même le sol, ce qui est une dégradation comme nous le craignions par rapport à l'Hiver 2007.2008.

Des témoignages dignes de foi nous apprennent que ces 15 personnes sont 'parquées' dans un espace restreint, cette promiscuité n'est pas sans poser question tant sur le respect de la dignité des personnes que sur le plan sanitaire dont vous êtes le garant.

Ceci est d'autant plus surprenant qu'il semblerait que seul la moitié de l'espace de l'accueil de jour du Secours Catholique soit utilisée.


Nous tenons à vous exprimer de nouveau notre étonnement de ne pas avoir accès simplement, sans protocole, à cette 'Halte de Nuit' en ayant été empêché sur instruction du  gestionnaire, dispositif certes installé dans un lieu privé mais qui a fonction de service public et qui cette année reste donc du domaine réservé.


(Copie à Mme LE MAIRE D'AVIGNON : M.J. ROIG)

Sans remettre en question le professionnalisme et le dévouement des salariés éducateurs qui gèrent cet accueil, nous nous permettons de vous rappeler que  l'hiver dernier des membres de notre collectif avaient pu passer des  moments avec les Sans Abri le soir, à la Halte de Nuit, apportant ainsi un peu de chaleur humaine 'citoyenne'.


2) Nous apprenons qu'en 2009, le dispositif 'Médiation de Rue' (maraudes) à Avignon porté par l'association C.A.S.A., est  menacé par le désengagement financier de la Mairie d'Avignon ( 42 000 € annuels).

Les arguments invoqués par Mme le Maire sont  pour le moins indécents et d'aucune crédibilité.

Aussi nous vous demandons de nous faire savoir si vous entendez assurer la pérennité du dispositif 'Médiation de Rue' conformément à  l'instruction du Ministère du Logement et de la Ville datée du 17 Octobre 2008.

 Mme BOUTIN : « vous veillerez à ce que les équipes mobiles intensifient leurs maraudes (...)»


Vous aurez compris que notre collectif est impliqué dans une problématique qui nous concerne tous puisque il s'agit de savoir comment notre société souhaite accompagner les plus fragilisés d'entre nous.


Aussi, nous vous remercions de votre attention et dans l'attente de votre 'éclairage',  nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, Madame la Sous Préfète, en nos respectueuses salutations.

 

 

Publié dans Courriers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article