Conférence de presse du Forum contre l'Exclusion (15 nov)

Publié le par CCIE

Collectif Contre les Inégalités et l'Exclusion

et Les Enfants de Don Quichotte 84

logodonquichotte2.gif

ccie.over-blog.fr - ccieavignon@gmail.com

 FORUM CONTRE L'EXCLUSION

JEUDI 15 NOVEMBRE 2012 – 16h à 19 h PLACE PIE, AVIGNON

NOUS SOMMES TOUS CONCERNES PAR LA PRECARITE

REAGISSONS ! 

LE NOMBRE DE PAUVRES EST LE PLUS ELEVE DEPUIS 40 ANS ! 

camp15052009-13.jpg

8.6 millions de personnes, dont 2.7 millions d'enfants, vivent sous le seuil de pauvreté fixé à 960€ mensuel (selon l’ONU)

Hausse du nombre de personnes très pauvres qui vivent avec moins de 640€ mensuel. 

Cette pauvreté est accentuée par la charge des contraintes (Logement, Energie) qui augmente plus vite que l'inflation.

La précarité s'accroît chez les 18/24 ans. Prés d' 1 jeune sur 5 est en situation de précarité.

Plus de 20% des sans-abri sont des jeunes de moins de 25 ans.

Pour les 10 premiers mois de 2012 en Vaucluse :

1300 personnes 'Sans-Abri ' n'ont pu être accueillies dans les Centres d'Hébergement de Réinsertion Sociale (C.H.R.S.), le '115' (qui ne fonctionne que jusqu'à 23 h) étant saturé dès 9h30.

En moyenne, 100  personnes 'Sans Abri' sont approchées par la 'Médiation de Rue' à Avignon ( Dispositif menacé de fermeture)

C'est  INSUPPORTABLE !

OUI ! ILY A DE QUOI S’INDIGNER ET SE MOBILISER  !

Le Contexte  :

Entre les annonces positives du gouvernement concernant le logement social et les faits, force et de constater qu'il y a un réel décalage.

L'urgence du doublement du plafond du Livret A qui doit financer la construction annoncée de 150 000 logements par an se traduit par une augmentation dérisoire de celui-ci (passant de 15.300 € à 19.125€) ! Les besoins d’aujourd'hui sont insuffisamment financés.

Un fait positif : Il a été demandé aux Préfets de recenser les bâtiments publics et semi-publics vacants. Rappelons que le Collectif, à maintes reprises, à identifié et signalé au Préfet des bâtiments vides à Avignon, dont celui de la S.N.C.F. (1000 M2), situé 1 chemin de Courtine, aux pieds du Pont de l'Europe, toujours vide et qui se dégrade.

En ce qui concerne la modification de la loi S.R.U., annoncée par la Ministre Cécile Duflot, faisant obligation aux communes de + de 3500 habitants de passer de 20 à 25 % le pourcentage de logements sociaux … l'effet positif est de fait annulé : l'objectif étant renvoyé en 2025 !

L'hébergement d'urgence souffre lui aussi :

Le choix fait de financer les structures C.H.R.S. (Centres d'hébergement de Réinsertion Sociale) répond à la volonté de réaliser une continuité dans la prise en charge des personnes 'Sans Abri' en cohérence avec la loi de 2008, obtenue par la mobilisation des 'Sans Abri' avec les 'Enfants de Don Quichotte' et les Associations.

Mais cela ne doit pas se faire au détriment de la veille sociale (Maraudes), le 115, le Samu Social, l'Accueil de Jour et de Nuit...dispositifs d'urgence et de prévention.

Mi-Octobre, les salariés de la 'Veille Sociale' de Toulouse ont fait valoir leur droit de retrait pendant plusieurs jours, estimant que leurs services, Samu social, 115 accueil et orientation etc ...ne  pouvaient plus assurer leur mission respective.

Et en Vaucluse, où en sommes nous ?

A la 'Veille Sociale', les besoins évalués par les services de la Préfecture s'élèvent à 6.100 .000 € et la Direction Départementale de la Cohésion Sociale (D.D.CS.) annonce pour 2013 la somme de 5 .300.000 €. Il manquerait donc 800.000€ !

Et comme le fait remarquer la directrice du S.I.A.O 115 (‘la Marseillaise’ 12/11/2012) : « Ce sont les plus précaires qui vont le plus trinquer. On se sent  impuissant et on se demande comment on va continuer à bosser dans ces conditions. »

Dans ce contexte, il est pour le moins curieux que le Président de 'Imagine 84', Pierre Bonnefille,  exprime son mécontentement à l'égard de citoyens bénévoles organisés en Collectif depuis l'an 2000 qui  se sont, en outre, mobilisés aux côtés des 'Enfants de Don Quichotte' à l'hiver 2007, mobilisation des personnes 'Sans Abri', de citoyens et des associations qui ont obtenu des mesures que chacun reconnaît comme des avancées.

Il est demandé aux salariés de l'Urgence Sociale de s'adapter aux moyens donnés mais cela trouve ses limites !

La mobilisation des 'Enfants de Don Quichotte' a débouché sur une loi pour l'instant toujours dans ses principes, celle des salariés de Toulouse a conduit la ministre Marie-Ange Carlotti a engager 587.000€ supplémentaires pour la 'Veille Sociale' de la Haute Garonne.

Le 'Collectif Contre les Inégalités et l'Exclusion' ne peut se résigner et encore moins accepter la misère sociale qui grandit.

Nous poursuivons, avec ténacité, nos  actions de mobilisation dans l'objectif est de participer à une réelle prise en charge de cette misère sociale et pour le Droit au Logement pour Tous.

Le 9 Novembre, nous avons demandé un rendez vous au Directeur du Cabinet du Préfet  afin de demander au Préfet les moyens pour la Veille Sociale du département pour le maintien indispensable du '115', de la Médiation de Rue, du Samu Social, de l'accueil de Jour et de Nuit... menacés.

Nous avons été informés, hier 14 Novembre dans l'après midi, qu'une délégation sera reçue le 22 Novembre à 15h30.

Publié dans Conférences de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article