Conférence de Presse du "Collectif pour la construction d'un Collège proche des habitations Quartier Ouest Avignon" (17 oct. 2012)

Publié le par CCIE

Bonjour,

Voici un compte-rendu de la conférence de presse du "Collectif pour la Construction d'un nouveau Collège proche des habitations Quartier Ouest d'Avignon" tenue le 17 octobre.

La conférence s'est tenue en présence de "La Provence", "La Marseillaise", "Avignews - Vaucluse Matin", "L'hebdo vaucluse" (Le Comtadin) et "France Bleu Vaucluse".  (Merci !)


“COLLECTIF POUR LA CONSTRUCTION DUN COLLEGE “PROCHE DES HABITATIONS” QUARTIER OUEST D'AVIGNON

Contact : Téléphone/Fax : 04 90 86 11 35 - 06 12 22 36 12  - 06 13 42 60 36

Mail dutableau@hotmail.com blog http://ccie.over-blog.fr qui accueille le collectif.                                                                                                                                                                             

CONFERENCE DE PRESSE

Mercredi 17 Octobre 2012 à 11 heures Devant les bureaux des services du Conseil Général, 35 rue d'Annanelle à Avignon (jouxtant l'établissement scolaire Frédéric Mistral).

 Mr Claude Haut nous écrit (enfin) en date du 17 juillet 2012 en réponse à nos différents courriers et à notre conférence de presse d’avril dernier (devant l'ex Banque de France).

Il s'inscrit en faux « contre le retour tout à fait personnel » que nous ferions sur la situation créée par la non-reconstruction prévue du collège public secteur Ouest d'Avignon.

Les effectifs :

En 2009/2010, suite aux difficultés rencontrées par les enseignants et à la demande des parents d'élèves du collège Mistral, la baisse des effectifs à 400 élèves dans ce collège a été annoncée.

 Or, force est de constater qu'en 2012, il n’en est rien : les effectifs sont de 493 alors qu'ils n'étaient que de 466 en 2011.

M. Claude Haut évoque la baisse de la population scolaire à Avignon en 2010 - 2011 (- 100) !

S'il y a un secteur d'Avignon qui ne souffre pas de la baisse démographique des enfants scolarisés, c'est bien le secteur Ouest... celui où a été supprimé le collège public !

C'est ainsi que deux classes maternelles ont été ouvertes à l’école St Roch (7 classes maternelles) et à l’école Scheppler.

La fuite vers le privé :

Oui ! La décision de la majorité du Conseil Général a accentué le taux de fuite des 6èmes vers le privé.

Selon lui, le Collège Mistral, à lui seul, a perdu 88 élèves entre 2009 et 2011, il y a donc bien eu une déperdition à Mistral vers les collèges privés.

Et selon une étude du même conseil général, cela concerne 35% du secteur Mistral pour les 6 èmes et 34,6% des 5èmes en 2010.

27%  des collégiens avignonnais entrant en 6ème le font dans le privé.

Autres conséquences directes :

M. Claude Haut confirme « que pour les écoles élémentaires du secteur ex 'Paul Giéra'  (Ecole Louis Gros et Ecole St Roch) les moyens supplémentaires alloués à la rentrée 2009,  soit 35 ETP ["équivalent temps plein"] ont été maintenus aux rentrées 2010 et 2011. »

Mais c'est de la rentrée 2012 dont nous parlons, et nous exprimions notre inquiétude et celle des parents d'élèves des écoles élémentaires.

Le Proviseur et le Principal du Collège Mistral, lors de la réunion du comité technique de cette rentrée, ont fait part d'élèves en grandes difficultés en 6ème. Or précisément, c'est cette année que les 35 ETP dans les écoles élémentaires du secteur ont été supprimés ! Ces postes d’ETP étaient liés au périmètre du collège « ambition-réussite » qu'était  le collège Paul Giéra.

Les faits sont têtus et il n’y a de notre part aucune interprétation personnelle de la situation comme ose l'écrire Claude Haut, pour preuve le rapport n° 617 du 25 Juin 2012 de sa collègue Mme la sénatrice  P.S. Françoise Cartron, rapport qu'il ne peut ignorer, étant lui même sénateur.

«  Le collège, même très ségrégué, est un lieu de vie essentiel qui participe de l'animation de territoires trop délaissés. Aussi bien concrètement que symboliquement, sa fermeture constituerait un véritable abandon aux conséquences redoutables.

Elle rejaillirait sur toute la population du quartier, définitivement stigmatisée et privée d'un service public fondamental. Elle éloignerait encore davantage de l'école des familles qui n'en sont pas familières, alors que tout doit être fait au contraire pour renforcer la coopération entre les établissements et les parents, en particulier dans l'éducation prioritaire.

Comment solliciter leur implication dans la vie du collège et le suivi attentif de la scolarité de leurs enfants, quand on complique leur accès aux équipes enseignantes, qui ne va pourtant déjà pas de soi ? » (page 78).

Ceci corrobore l'inquiétude du Proviseur et du Principal du Collège Mistral formulée aussi au comité technique de cette rentrée, s'interrogeant sur l'absence du quasi totalité des parents aux réunions de rentrée réservées aux Parents d’élèves.

Les Mesures d'accompagnement :

Contrairement à ce qu’affirme le Président du Conseil Général, tous les élèves venant du secteur Ouest n'ont plus droit à la gratuité de la ½ pension et du transport ; c'est le cas de tous les élèves entrés en 6ème depuis 2010.

Il en coûte aux familles plus de 100€ par mois pour un enfant et M Claude Haut renvoie les familles à une aide éventuelle à la ½ pension sous condition de RSA et leur suggère de se rapprocher du CCAS (Centre communal d'Action Sociale) qui assurerait, d'après lui, une prise en charge sur 6 mois de l'abonnement T.C.R.A [Abonnement aux transports en communs].

Quant à notre demande de l'installation d'Abris-Bus qui n'existent toujours pas, M. Claude Haut nous dit que c'est du ressort de la municipalité et qu'il a écrit à Mme Le Maire à ce sujet en date du 21 octobre … 2009 ! Il semble donc que ce soit sa seule intervention !

Mais il s'engage néanmoins à relayer notre demande...

En attendant, les collégiens vont attendre pour la 4ème année leur bus sous la pluie et par toute autre intempérie !

Le comité de suivi mis en place par le Conseil Général  communiquera  t’il un premier bilan ?

M. Claude Haut n'a eu de cesse de justifier la fermeture  du collège ambition réussite 'Paul Giéra' par le faible pourcentage d'élèves qui étaient orientés au Bac à l'issu de la 3ème, soit 30 %.

Qu'en sera t-il l'an prochain (l’heure du bilan pour les élèves ex Paul Giéra 'expatriés’ à la rentrée 2009 à Mistral) ? car à notre connaissance, à la rentrée 2012, seulement 18 élèves du secteur 'Paul Giéra' ont été orientés en seconde générale !

L’Ecole d'Art  et le projet de la municipalité de l'installer à côté de la Fabrik A !

Ecole d'Art pour laquelle  nous demandons à CITADIS, propriétaire des bâtiments de l'ex Banque de France, d'en ouvrir les portes aux enseignants et aux étudiants et au personnel pour qu'ils apprécient la faisabilité d'une installation pérenne de l'Ecole d'Art dont l’ avenir est aujourd'hui source d'inquiétudes.

Cette installation préserverait le seul terrain disponible dans le quartier Ouest proche des habitations pour la construction du Collège. (10 000M2 situé à côté de la Fabrik A sur l' ex terrain 'Paul Giéra').

M. Claude Haut nous dit qu'il lui est impossible de faire droit à cette demande n'étant, dit-il,

« ni à l'origine du projet ni Président, ni Co Président de Citadis ».

M. Claude Haut a sans doute oublié que le Conseil Général est un des actionnaires majoritaires de Citadis à hauteur pratiquement égale en pourcentage d'actions (28,12%) avec la municipalité (29,05%) et que le Conseil Général est représenté par lui même et trois conseillers généraux Mr J.P.Lambertin, Mr .Lovisolo et Mr. Blanc, conseiller d''opposition !

Refuse-t-il de contribuer à explorer la possibilité d'une implantation durable de cette école dans ce cadre ?

Rappelons qu'après la décision de la fermeture du collège 'Paul Giéra' par la majorité du Conseil Général en Mars 2009, Mme Le Maire M.J. Roig n'a pas eu une parole pour l'éviter et aujourd'hui, M. Claude Haut ferme la porte à cette proposition qui n'irait pas cette fois ci dans le sens des projets de Mme Roig !

Le CONSEIL GENERAL DE VAUCLUSE, trois ans après la fermeture du Collège « Paul Giéra » doit faire un bilan lucide et courageux et convenir qu’il est nécessaire de   construire un nouveau collège dans le quartier Ouest d’Avignon (12 500 habitants) et ouvrir sans plus attendre une  ligne budgétaire à cet effet, rejoignant ainsi la demande de plus de 2 500 familles pétitionnaires et se conformer au  résultat du sondage téléphonique qui a eu lieu auprès des habitants.

Ces derniers demandant majoritairement et en priorité sur l'échelle de leurs besoins cette construction. 

Publié dans Conférences de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article