Lettre ouverte au Prefet du Vaucluse sur les sans-abris

Publié le par CCIE

Voici une copie de la lettre ouverte envoyée le 15 décembre 2009 à M. le Prefet du Vaucluse concernant l'hebergement d'urgence des sans-abris.


Contacts : Tel/fax 04 90 86 11 35 / 06 13 42 60 36  ccieavignon@gmail.com 

http://ccie.over-blog.fr Adresse postale : Chez Mme Micheline Berchoud 14 Bis, Rue Velouterie - 84000 Avignon

lesenfantsdedonquichotte84@dbmail.com                                                                                                                                                                          


à M . Le Préfet F. Burdeyron,

Préfecture – 84905 – Avignon

Lettre Ouverte                                                             Avignon, le 15 Décembre  2009


Monsieur le Préfet,

 

En date du 5 novembre dernier, Mme La Sous Préfète E. Castellotti, avant son départ, nous faisait part avoir transmis notre courrier du 17 octobre à la DDASS pour que ses services nous apportent des réponses à nos interrogations. Nous écrivions à M. F. Riant, Inspecteur principal de la DDASS en date du 17 novembre pour lui parler de ce courrier, les deux sont restés sans réponse.

 

Depuis, vous avez publié le 3 décembre un communiqué de presse présentant «  le Dispositif d’Accueil et d’Hébergement pour la période hivernale 2009/2010 en Vaucluse. » Nous constatons qu’en ce qui concerne les places d’accueil temporaire hivernal à Avignon, les 10 places - en accueil inconditionnel haut seuil -  gérées par CASA restent des places "Sans Couchage" qui ne permettent pas aux Sans Abri orientés par le 115 un accueil décent à ceux d’entre eux les plus fragilisés (qui auraient le désir légitime de pouvoir se coucher pour dormir) car les "Sans Abri" ne sont pas des êtres surhumains. Autant et plus que d’autres, ils ont un droit vital à pouvoir dormir la nuit à l’abri des morsures de l’hiver, car à 8 h du matin, ils sont à nouveau à la rue où les attend une longue journée hivernale dans l’errance.

Il est vrai qu’au vu du dispositif de places d’accueil temporaire hivernal, Les "Sans Abri" ont la possibilité d’être accueillis (il semblerait) dans le même type de dispositif à APT (15 places - gérées par l’HAPA) où, là, ils auront la possibilité de couchage. Mais convenez,  M. Le Préfet, que si les "Sans Abri"  appellent le SAO 115 à 23 heures d’Avignon, ils auront des difficultés à se rendre à Apt pour pouvoir, s’ils le souhaitent, dormir couchés… Pourquoi ce qui est possible à APT ne l’est pas à AVIGNON ?

 

D’autre part, comment ce fait il que l’appel au SAO 115 soit possible au niveau national "24 h sur 24"  alors qu’il n’est plus possible de l’appeler après 23 heures dans le Vaucluse ? Nous savons que CASA, qui gère "l’Accueil de Nuit inconditionnel" (et aussi la "Médiation de rue" à Avignon), en professionnel responsable et avisé, nous a fait savoir qu’il pourrait prendre le relais de 23 heures à 8 heures, ce qui serait cohérent et souhaitable par la froidure de ce début d’hiver en Provence où, cela ne vous aura pas échappé, le "Mistral" est redoutable.

 

Dans l’attente, nous vous prions de croire, Monsieur le Préfet, en nos respectueuses salutations.

Le « Collectif  Contre les Inégalités et l’Exclusion »                      «  Les Enfants de Don Quichotte 84 »

Publié dans Courriers

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article