Regroupement Collèges Giéra-Mistral : témoignage d'un prof

Publié le par CCIE

Regroupement Collèges Paul Giéra et Mistral : Témoignage d’un Prof à Mistral 

(7 octobre 2009)


Nous avons ouvertement dénoncé la situation actuelle du collège et avons demandé ce que la direction pensait faire devant le manque d'heures d'autonomie, de projets ambitieux, devant les problèmes de locaux et des 4 divisions en trop. Grosso-modo, il nous a été répondu qu'ils n'avaient aucun levier pour gérer cela. Qu'ils l'avaient déjà dénoncé (en vain) et que tout ceci leur avait été imposé. Donc on se démerde avec ce que l'on a.

 

En fait, je crois comprendre que des choix ont été faits avec les heures qui nous ont été attribuées. La cité scolaire Mistral mise beaucoup sur les langues et beaucoup d'heures sont dépensées pour organiser ces groupes (de l'ordre de 150 groupes de langues pour le collège !). Pour le reste : 2 heures "demi-classe" en français pour les 6ème, 1 heure de soutien en math et en français en 3ème, et les groupes de sciences (car les salles ne permettent pas d'accueillir 26 élèves...). Et c'est tout.

 

Pour l'accompagnement éducatif, nous disposons d'une centaine d'heures (HSE bien entendu !) pour le 1er trimestre, et certainement la même chose pour le 2ème et le 3ème. A se répartir entre tous les projets de l'établissement : projets culturels, projets sportifs, petit journal, etc. Autant dire que pour la remédiation et l'aide aux devoirs, il ne reste vraiment pas grand chose - de l'ordre de 5 heures par semaine pour tout le collège.

 

Difficile dans ces conditions de relever le pari (!) du CG et de l'IA.

Je crois que tout le monde en a pris conscience de la situation à cette réunion, s'il n'en était. 

Du coup, je crois qu'il est temps d’interpeler l'IA et le CG, de les mettre devant leurs responsabilités et de communiquer sur la situation difficile et explosive de Mistral.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article