Suite à notre conférence de presse...un courrier à Mme Roig et M. Haut.

Publié le par CCIE

Bonjour,

Suite à notre conférence de presse du 11 avril, Mme le Maire à réagit à nos arguments...par voie de presse.

Nous nous contenterions de simples "effets d'annonces" sans nous êtres adressés aux bonnes personnes avant de convoquer la presse. Or nous avons consulté les services du Cadastre pour etayer nos affirmations et demandé, en vain, un entretien avec le directeur de l'Ecole d'Art. Comme vous, il ne semble pas disposer à nous recevoir à ce sujet... Enfin, inutile d'affirmer que vous nous avez reçu plusieurs fois, alors que notre seule rencontre remonte à bientôt 2 ans - juin 2010 - et que vous ne donnez pas suite à nos multiples demandes de rendez-vous, la dernière datant du 5 avril.

Ainsi nous avons décidé de faire comme vous, vous pourrez lire dans le journal notre réponse.

Voici une copie de la lettre ouverte que nous avons envoyés à la presse.

http://www.gralon.net/articles/vignettes/thumb-l-ecole-d-art-d-avignon---presentation-et-formation-5309.gif


                                                                                          Mme M-J. ROIG Députée/Maire

                                                                                          Présidente de la COGA

Lettre ouverte                                                                   Avignon, le 30 avril 2012

Madame,

Suite à notre conférence de presse du 11 avril, par voie de presse, vous reprochez à notre collectif 'un effet d'annonce' en affirmant que nous ne nous serions pas adressés à qui de droit avant de faire notre proposition pour un éventuel transfert de l'Ecole d'Art autre que celui proposé.

Nous tenons à vous faire savoir que nous avons préalablement demandé un rendez vous à M. Ferrari, Directeur de l'Ecole d'Art qui n'a toujours pas donné suite à notre demande.

D'autre part, nous nous sommes informés auprès du service du Cadastre, et la valeur fiscale de l'Hôtel de Caumont est voisine de celle de l'ex Banque de France, et si la superficie est moindre, elle est compensée par un étage.

Comme vous le voyez, nous n'avons pas l'habitude de faire des effets d'annonce sans fondement et notre collectif n'est pas connu pour sa légèreté, en témoignent nos multiples actions étayées par des arguments puisés auprès des habitants depuis que le Conseil Général a décidé de fermer le collège public 'Paul Giéra' et que vous avez laissé faire en silence. 2600 familles demandent la construction d'un nouveau collège public, et vous ne prenez pas en compte le résultat du sondage que vous avez initié et qui est sans appel sur le choix prioritaire dans ce quartier Ouest . Résultat qui peut vous permettre de peser pour convaincre le Conseil Général du besoin d’un collège public dans ce quartier abandonné par les services publics.

Notre initiative a un double but :

 - Préserver le seul espace encore disponible proche des habitations du quartier Ouest pour la construction d'un nouveau collège à côté de la Fabrik'A. 

 - Assurer le devenir de l'Ecole d'Art ;

C'est pourquoi nous vous demandons, en qualité de co-présidente de CITADIS (propriétaire des locaux de la B.D.F.) de favoriser la visite du bâtiment ex Banque de France aux Elus, aux  Etudiants, Enseignants, Personnel administratif… inquiets pour leur Ecole afin que notre proposition puisse être soumise à leur appréciation.

Vous dîtes dans la presse avoir reçu notre collectif plusieurs fois. Il est vrai que nous vous avons à plusieurs reprises demandé un rendez vous mais le seul que vous nous ayez accordé date du 1er juin 2010.

Comme vous avez fait connaître votre avis par voie de presse, sachez que nous en faisons de même pour notre réponse.

Dans l'attente donc d'un prochain rendez vous que nous sollicitons,  nous vous prions de croire, Madame, à l’assurance de notre dévouement à la cause du service public. 

 

Copie :

M. Claude Haut Président du Conseil Général de Vaucluse

M. Le Président actuel de CITADIS

 


                                                                                          M. Claude HAUT

                                                                                         Président du Conseil Général de Vaucluse

                                                                                         Avignon, le 30 avril 2012

Monsieur le Président,

Vous avez dû prendre connaissance du contenu de notre conférence de presse du 11 avril dernier, tout comme les membres représentants le Conseil Général et l'actuel Président représentant la Mairie au conseil d'administration de CITADIS.

Mme Le Maire et Présidente de la COGA considère notre intervention comme un «effet d'annonce», affirmant que nous nous ne serions pas informés auprès des bonnes personnes.

Tenant compte du cadastre, la valeur fiscale de l'Hôtel de Caumont qui accueille l'Ecole d'Art est voisine de celle de la Banque de France, et si la superficie est moindre, elle est compensée par un étage.

Vous même êtes bien placé pour savoir que notre collectif n'est pas connu pour sa légèreté. En témoignent nos multiples actions étayées par des arguments puisés auprès des habitants depuis que vous avez décidé la fermeture du collège public 'Paul Giéra' et que Mme Le Maire a laissé faire en silence. De plus, elle fait fi du résultat du sondage téléphonique qu’elle a elle-même initié et qui est sans appel quant à la priorité des habitants, sondage qui conforte les 2600 signatures en notre possession.

Notre initiative a un double but :

- Préserver le seul espace encore disponible proche des habitations du quartier Ouest pour la construction d'un nouveau collège à côté de la ‘Fabrik'A’,

- Assurer le devenir de l'Ecole d'Art ;

C'est pourquoi nous vous demandons, en qualité de co-président de CITADIS, de favoriser la visite du bâtiment ex-Banque de France aux Elus et aux  Etudiants, Enseignants, Personnel administratif inquiets pour leur Ecole afin que notre proposition puisse être soumise à leur appréciation.

Nous voulons croire que vous répondrez positivement à cette proposition qui n’a d’autre but que de trouver la meilleure solution possible pour l’Ecole d’Art  tout en préservant le terrain à côté de la ‘Fabrik A’.

Vous avez dû également prendre connaissance de notre courrier du 5 avril dans lequel nous vous demandions  une rencontre. A ce jour nous n’avons toujours pas de réponse.

La construction d’un collège ‘400’ à proximité de la ‘Fabrik A‘ est un projet porteur qui peut être créateur d’une réelle mixité sociale et de lien social qui ne se sont pas réalisés au Collège Mistral.

En ce sens, nous avons rencontré la direction du Festival d’Avignon qui pense qu’une coopération pour un projet pédagogique s’appuyant sur les différents métiers liés à la création et au spectacle vivant est une bonne idée.


Dans l'attente d’un rendez-vous, nous vous prions de croire, Monsieur le Président, à l’assurance de notre dévouement à la cause du service public. 

Pour le Collectif :

Copie : M. Castelli, Conseiller Général, M.Florens, Conseiller Général, M. Dufaut, Conseiller Général Canton Avignon Ouest

M. Lambertin, M.Lovisolo, M. Bernard, Représentants le C .G. au C A de CITADIS.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
besoin d'aide de toute urgence!!!
Répondre