Un Collège Quartier Ouest : Conférence de Presse du 16 juin

Publié le par CCIE

« COLLECTIF : POUR LA  CONSTRUCTION D UN COLLEGE PROCHE DES HABITATIONS QUARTIER OUEST AVIGNON »

 

http://ccie.over-blog.fr  Contacts:  06 13 42 60 36 – Tel Fax 04 90 86 11 35 

 

CONFERENCE DE PRESSE : JEUDI 16 JUIN 2011 – 11h 

Devant le siège du CONSEIL GENERAL DE VAUCLUSE - Place Viala – AVIGNON

UNE DEUXIEME ANNEE SCOLAIRE SACHEVE SANS COLLEGE DE PROXIMITE POUR LES 12 000 HABITANTS DU QUARTIER OUEST DAVIGNON. LACTION DU COLLECTIF POUR LA CONSTRUCTION D UN NOUVEAU COLLEGE PROCHE DE LEURS HABITATIONS SE POURSUIT !

Une question revient fréquemment :

UN NOUVEAU COLLEGE SERA T-IL RECONSTRUIT A LA PLACE DE PAUL GIERA ?


I LES PARENTS DES ECOLES ELEMENTAIRES DU QUARTIER OUEST MOBILISES NONT PAS ETE LES BIENVENUS LORS DE LINSTALLATION DU NOUVEAU CONSEIL DEPARTEMENTAL !

Le 31 mars dernier, des parents d’élèves des écoles élémentaires Louis Gros,  Schepplers et St Roch, du Collège Mistral et des membres du Collectif pour la construction d’un nouveau collège se sont vu refuser l’accès à l’espace ouvert au public à l’occasion de la réélection de M. Claude Haut,Président du Conseil Général de Vaucluse !

M. Lovisolo devra cependant écouter les mamans pour qui les trajets en bus et la cantine pour leurs enfants coûtent 100 € par mois. Il sera aussi question du temps des trajets d’élèves du quartier Ouest affectés à la rentrée 2010 au collège Jean Brunet (Pont des 2 Eaux) et c’est alors pour eux 2 heures de bus par jour !

 

II UNE ETUDE DEMANDEE PAR LE CONSEIL GENERAL QUI SEMBLE LEMBARASSER ET QUIL NA PAS ENCORE ANALYSEE PUBLIQUEMENT (A NOTRE CONNAISSANCE).

  La majorité de gauche du Conseil général de Vaucluse est revenue sur son propre vote, pourtant unanime, pour la reconstruction du collège Paul Giéra en le fermant en aout 2009et en avançant ce qui apparait clairement comme des prétextes :

 1) Absence de mixité sociale : elle ressort de l’étude faite à la demande Conseil général : La différenciation sociale a son prolongement dans l’école. C’est une caractéristique forte dans les collèges d’Avignon. Le refus de construire un nouveau collège a accentué cette tendance au profit de l’enseignement privé.

Au sein même du collège Mistral, cette année encore, en 6ème et 5ème, les élèves issus des quartiers défavorisés Ouest n’ont pas été associés à d’autres élèves issus d’autres catégories socio-professionnelles.

2) L’étude de “GEOCEANE” note qu’il y aura augmentation des effectifs de 6ème à la rentrée 2014…une nouvelle classe maternelle va s’ouvrir à la rentrée 2011 à l’Ecole St Roch,ce qui confirme une évolution démographique positive dans la canton Ouest qu’il est temps de la prendre en compte, étant donné le temps qu’il faut pour reconstruire le Collège.

S’appuyant sur cette étude, la FSU (principal syndicat d’Enseignants) a organisé une réunion publique le 4 Mai dernier dont le thème était ‘L’école publique malade de la concurrence’ (Voir le compte-rendu).

Au cours de celle-ci, le Directeur des services de l’Enseignement du Conseil Général, en employant paradoxalement les mêmes arguments que les nôtres quant à la nécessité de maintenir des collèges d’enseignement public de proximité, a assuré que le Collège Anselme Mathieu (Bâtiment de type "pailleron" ,hormis la bibliothèque) serait reconstruit.

Au nom de quoi ce qui est valable pour Anselme Mathieu ne le serait-il pas pour la construction d’un collège dans le Canton Ouest ?

La majorité de gauche du Conseil Général va t-elle s’obstiner à maintenir un refus dont les effets négatifs sont aujourd’hui connus ?

La majorité du Conseil Général doit revoir sa position actuelle,sinon on serait en droit de penser qu’il s’agit d’une démarche "politicienne" car ‘Anselme Mathieu’ est situé dans le Canton Sud et le terrain de ‘Paul Giera’ dans le canton Ouest d’une autre couleur politique.

Nous n’acceptons pas que la population en subisse les conséquences !


III – L’ECOLE PUBLIQUE MALADE DE LA CONCURRENCE ? A AVIGNON 27% DES ELEVES SUIVENT LEUR SCOLARITE DANS DES ETABLISSEMENTS PRIVES.

Nous défendons les principes de l’Ecole publique et laïque :

La décision du Conseil général à majorité de gauche qui prétend en être aussi le défenseur a accentué à Avignon la scolarisation vers les établissements privés .

C’est pourquoi nous souhaitons rencontrer les organisations qui ont vocation à promouvoir la laïcité dans l’éducation pour que l’Enseignement Public ait une offre attractive pour toutes les catégories socio-professionnelles.

LA CONSTRUCTION D UN NOUVEAU COLLEGE AYANT POUR OBJECTIF LA REUSSITE DE TOUS CES ELEVES...CEST ENCORE POSSIBLE.


IV   UNE RENCONTRE POSITIVE  :

Le 28 avril dernier, Mme Archambau, Co-Directrice du Festival d’Avignon, nous a reçus.

Elle nous a précisé que les constructions prévues d’ici 2013 pour la réalisation des spectacles du Festival (‘La Fabrique’) prendront la moitié des 21 680 M2 du terrain municipal. Il reste une superficie suffisante pour la construction d’un nouveau collège de‘400’ elèves.

Mme Archambaud partage notre espoir d’une coopération bénéfique pour les collègiens entre l’équipe éducative et les artistes en résidence.

Avec les 2 500 familles du quartier Ouest signataires de la pétition, notre proposition vise à ouvrir un collège d’enseignement public en mesure d’attirer les enfants de catégories socio-professionnelles diversifiées sur la base d’un projet pédagogique s’appuyant sur la proximité des ateliers du Festival propice à un  collège ‘d’Excellence’.
 

V : PAROLE D URBANISTE/ARCHITECTE :

- Techniquement, la réalisation d’un collège 400 élèves, avec la restauration, l'administration et 2 ou 3 logements de fonction est parfaitement possible sur ce terrain de 10500 m2 :

Le bâtiment devrait nécessiter environ 5 à 6000 m2 Hors Œuvre, ce qui, sur R+2, représente une emprise au sol de l'ordre de 2000 m2, laissant assez d'espace pour les aires extérieures d'accès, de jeux, de sport.

- Financièrement, le budget de construction, de l'ordre de 12 millions € est à la mesure des moyens du Conseil Général.

- Politiquement, qui oserait imaginer l’aménagement « durable » d’un quartier sans les services publics qui font société, tels que la poste, les services sociaux, les équipements sportifs, les établissements d’enseignement publics ?

Accolé à ‘La Fabrique’, un collège ‘400’ élèves  pourrait constituer un pôle d’activité et de formation structurant le quartier, et pertinent quant à la spécificité « théâtre » de la ville.


Publié dans Conférences de Presse

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article